Nicholas Roerich - The Stronghold of Shambhala/fr

From Wiki Shangri-La
Jump to: navigation, search
La Forteresse de Shambhala
Shambhala



"Lama, parlez-moi de Shambhala !"


"Mais vous, Occidentaux, ne savez rien de Shambhala – vous ne désirez rien connaître à son sujet. Vos questions ne sont probablement que curiosité ; et vous prononcez ce mot sacré sans aucun respect"


"Lama, je ne m'informe pas de Shambhala sans but. Partout, les gens connaissent ce grand symbole sous différents noms. Nos scientifiques sont à l'affût du moindre indice sur ce remarquable royaume. Csoma de Koros a appris l'existence de Shambhala lors de son long séjour dans les monastères bouddhiques. Grunwedel a traduit le livre du fameux Tashi Lama, Pal-den ye-shé au sujet de "La Voie vers Shambhala". Nous sentons qu'une grande vérité se dissimule sous des symboles secrets. Vraiment, le scientifique ardent désire tout savoir du Kalachakra."


"Cela se peut-il, alors que certains Occidentaux profanent nos temples ? Ils fument dans nos sanctuaires sacrés ; ils ne comprennent pas et n'ont aucune envie de révérer notre foi et notre enseignement. Ils se moquent et ridiculisent les symboles dont ils ne pénètrent pas le sens. Si nous visitions vos temples, notre conduite serait complètement différente parce que votre grand Bodhisattva, Issa, est en vérité un être élevé. Et aucun de nous ne déprécierait l'enseignement de la miséricorde et de la vertu."


"Lama, seul celui qui est très ignorant et stupide pourrait ridiculiser votre enseignement. Tous les enseignements de la vertu sont comme un seul endroit sacré. Et celui qui a toute sa raison ne violera pas les lieux sacrés. Lama, pourquoi croyez-vous que l'enseignement du Bienheureux est inconnu de l'Occident ? Pourquoi croyez-vous qu'en Occident nous ne connaissons pas l'existence de Shambhala ?"


"Lama, sur ma propre table, vous pouvez voir le Kalachakra, l'Enseignement rapporté de l'Inde par le grand Atîsha. Je sais que si un noble esprit, déjà préparé, entend une voix proclamant Kalagiya, c'est l'appel de Shambhala. Nous savons quel Tashi-Lama a visité Shambhala. Nous connaissons le livre du Grand Prêtre T'aishan – "Le sentier rouge vers Shambhala". Nous connaissons même le chant mongol au sujet de Shambhala. Qui sait, peut-être même savons-nous des choses qui seraient nouvelles pour vous. Nous savons que, très récemment, un jeune lama mongol a fait paraître un nouveau livre sur Shambhala"


Le Lama nous étudie de son regard pénétrant. Puis, il dit :


"La Grande Shambhala est loin au-delà de l'Océan. C'est le puissant domaine céleste. Elle n'a rien à voir avec notre terre. Comment et pourquoi vous, hommes du monde, vous y intéressez-vous ? Vous ne pouvez discerner les rayons resplendissants de Shambhala qu'en quelques endroits seulement, à l'Extrême Nord."


"Lama, nous connaissons la grandeur de Shambhala. Nous savons que cet indescriptible royaume est réel. Mais nous savons aussi qu'il existe une Shambhala terrestre. Nous savons que certains grands lamas sont allés à Shambhala, qu'en chemin ils ont vu les choses physiques habituelles. Nous connaissons les histoires du lama bouriate, et comment il fut accompagné dans un passage secret très étroit. Nous savons qu'un autre visiteur a vu la caravane des gens de la montagne, avec du sel venant des lacs, aux frontières mêmes de Shambhala. De plus, nous, nous-mêmes, avons vu une borne blanche marquant la frontière de l'un des trois avant-postes de Shambhala. Alors, ne me parlez pas seulement de la Shambhala céleste, mais parlez-moi aussi de celle qui est sur terre ; parce que vous savez aussi bien que moi que, sur terre, Shambhala est reliée à sa contrepartie céleste. Et par ce lien, les deux mondes sont unifiés."


Le Lama devient silencieux. Les paupières à demi closes, il examine nos visages. Dans la pénombre du crépuscule, il commence à raconter :


"En vérité, le temps approche où l'Enseignement du Bienheureux viendra, une fois de plus, du Nord vers le Sud. Le grand Sentier de la parole de Vérité, ouvert à Bodhigaya, retournera de nouveau en ces mêmes lieux. Nous devons accepter ce fait tel quel, avec simplicité : le véritable enseignement quittera le Tibet pour apparaître de nouveau dans le Sud. Et, dans tous les pays, les préceptes du Bouddha seront manifestés. Vraiment, de grandes choses approchent. Vous venez de l'Ouest, et pourtant vous apportez des nouvelles de Shambhala. Nous devons l'accepter ainsi, en vérité. Le rayon qui vient de la tour de Rigden-Djyepo a sans doute atteint tous les pays."


"La lumière sur la Tour de Shambhala brille comme un diamant. Il est là – Rigden-Djyepo, infatigable, toujours vigilant pour la cause de l'humanité. Ses yeux ne se ferment jamais. Dans son miroir magique, il voit tous les événements terrestres. Et la puissance de sa pensée pénètre jusque dans les territoires les plus reculés. La distance n'existe pas pour lui ; instantanément, Il peut apporter son aide à ceux qui le méritent. Sa puissante lumière peut détruire toute obscurité. Ses incommensurables ressources sont disponibles pour aider tous ceux qui, étant dans le besoin, offrent de servir la cause de la vertu. Il peut même modifier le Karma des êtres humains ..."


"Lama, il me semble que vous parlez de Maitreya, n'est-ce pas ?"


"Nous ne devons pas prononcer ce mystère ! Un grand nombre de choses ne doivent pas être révélées. Un grand nombre de choses ne doivent pas être cristallisées dans le son. Par le son, nous révélons notre pensée. Par le son, nous projetons notre pensée dans l'espace, et les plus grands dommages peuvent s'ensuivre. Parce que toute chose divulguée avant la date prédestinée produit un dommage incalculable. Même les plus grandes catastrophes peuvent être provoquées par ce genre d'actes irréfléchis. Si Rigden-Djyepo et le Bienheureux Maitreya sont une seule et même personne pour vous, qu'il en soit ainsi. Je ne l'ai pas dit !"


"Innombrables sont les habitants de Shambhala. Nombreux et splendides sont les nouvelles forces et les nouveaux accomplissements qui se préparent là pour l'humanité..."


"Lama, le Védanta nous dit que très bientôt de nouvelles énergies seront données à l'humanité. Est-ce vrai ?"


"Innombrables sont les grandes choses prédestinées et préparées. Grâce aux Saintes Écritures, nous connaissons l'Enseignement du Bienheureux concernant les habitants des étoiles lointaines. De la même source, nous avons entendu parler de l'oiseau d'acier volant, de serpents de fer qui dévorent l'espace avec de la fumée et du feu. Tathagâta, le Bienheureux, a tout prédit pour le futur. Il savait que les aides de Rigden-Djyepo se réincarneraient en temps voulu, que l'armée sacrée purgerait Lhassa de tous ses infâmes ennemis et que le royaume de la vertu serait établi."


"Lama, si les grands guerriers sont incarnés, les activités de Shambhala n'auront-elles pas lieu sur notre terre ?"


"Partout. Ici et dans les cieux. Toutes les forces bienveillantes s'uniront pour détruire l'obscurité. Chacun de ceux qui aideront à cette grande tâche sera récompensé au centuple, sur cette même terre, dans cette incarnation. Tous les pécheurs contre Shambhala périront dans cette même incarnation, parce qu'ils ont épuisé la miséricorde."


"Lama, nous savons certainement que Panchen-rinpoché est grandement estimé partout. Dans différents pays, nous avons entendu non seulement des bouddhistes mais des gens de plusieurs nations qui parlent hautement de Sa Sainteté. On dit même que, dans ses appartements privés, bien avant son départ, des fresques furent peintes, décrivant les détails de ses futurs voyages. Nous savons que Panchen-rinpoché suit la coutume de tous les grands lamas. On nous a dit comment, durant sa fuite, lui et ses disciples échappèrent à de nombreux et très grands dangers."


"Nous savons qu'à un moment ses poursuivants venus de Lhassa étaient réellement très près de lui lorsqu'une grosse chute de neige coupa la route des poursuivants. Un autre jour, Panchen-rinpoché arriva à un lac dans les montagnes ; il faisait face à un problème difficile. Ses ennemis le suivaient de près mais, pour leur échapper, il lui aurait fallu faire un long détour autour du lac. Alors, Panchen-rinpoché s'assit et demeura quelque temps dans une profonde méditation. En se relevant, il ordonna que, en dépit du danger, la caravane entière passe la nuit sur les rives du lac. Puis, l'inattendu se produisit : pendant la nuit, il fit extrêmement froid et le lac fut couvert de glace et de neige. Avant le lever du soleil, pendant qu'il faisait encore noir, le Tashi-Lama donna l'ordre à ses gens d'avancer rapidement et, avec ses trois cents disciples, il traversa le lac sur la glace, par le chemin le plus court, échappant ainsi au danger. Lorsque ses ennemis arrivèrent au même endroit, le soleil était déjà haut dans le ciel et ses rayons avaient fait fondre la glace. Il ne leur restait qu'à contourner le lac. N'en fut-il pas ainsi ?"


"En vérité, il en fut ainsi. Pan-chen-rinpoché fut aidé par la Sainte Shambhala tout au long de ses voyages. Il vit de nombreux signes merveilleux tandis qu'il traversait les hautes terres, se dépêchant vers le Nord."


"Lama, nous avons vu, non loin d'Ulan-Davan, un énorme vautour noir qui volait bas, près de notre camp. Il croisa la route d'une chose belle et brillante qui volait vers le sud au-dessus de notre camp et qui scintillait sous les rayons du soleil"


Les yeux du lama étincelèrent. Anxieux, il demanda :


"Avez-vous aussi senti dans le désert des effluves de l'encens des temples ?"


"Lama, vous avez vu juste. Dans le désert pierreux, à plusieurs jours de toute habitation, un grand nombre d'entre nous avons perçu simultanément les effluves d'un parfum exquis. Ceci se produisit plusieurs fois. Nous n'avions jamais senti un parfum si agréable. Il me rappelait un certain encens qu'un de mes amis me donna un jour en Inde. J'ignore où il l'avait obtenu."


"Ah ! Vous êtes protégé par Shambhala. Le gros vautour noir est votre ennemi, qui veut à tout prix détruire votre oeuvre, mais la force protectrice de Shambhala vous suit sous cette forme Radiante de Matière. Cette force est toujours près de vous, mais vous ne pouvez pas toujours la percevoir. Quelquefois seulement, elle se manifeste pour vous redonner des forces et vous diriger. Avez-vous remarqué la direction vers laquelle se déplaçait cette sphère ? Vous devez suivre la même direction. Vous avez mentionné l'appel sacré : Kalagiya ! Lorsque quelqu'un entend cet appel impératif, il doit savoir que la voie vers Shambhala lui est ouverte. Il doit se rappeler de l'année où il fut appelé car, à partir de ce moment et à jamais, le Bienheureux Rigden Djyepo l'assiste. Seulement vous devez connaître et comprendre la façon dont les gens sont aidés parce que, souvent, les gens repoussent l'aide envoyée."



Talaï-Pho-Brang, 1928.



Source

  • (fr).. Roerich Nicholas. La Forteresse de Shambhala. Extrait du premier chapitre Shambhala La Resplendissante dans l'ouvrage Shambhala. Traduit de l'anglais par Marie-Andrée Dionne.
Les Editions du III° Millénaire. Sherbrooke (Province du Québec au Canada). 1989. ISBN 2921184028


Copyright © Avec l'aimable autorisation des Éditions du IIIe Millénaire . Flag of Canada